Son origine et son évolution

Créée en 1992 sous la forme d'une communauté de villes, elle a constitué le premier établissement de ce type en France. A ce titre, il peut être considéré comme l'un des "ancêtres" de l'actuel statut des communautés d'agglomération, caractérisé par l'adoption d'une Taxe Professionnelle Unique (TPU).

La volonté des élus a été de construire une entité territoriale axée sur le développement économique, capable de rivaliser avec des agglomérations voisines.

L'établissement a été transformé en communauté d'agglomération le 15 décembre 1999, dès l'entrée en vigueur de la loi relative au renforcement et à la simplification de la coopération intercommunale de 1999. 

Regroupant initialement 17 communes, elle a été rejointe par 16 autres communes :

  • 28 décembre 2001 adhésion d'Escaudœuvres
  • 24 février 2002 adhésion d'Awoingt
  • 20 décembre 2002 adhésion de Naves
  • 23 décembre 2004 adhésion de Rieux-en-Cambrésis et Villers-en-Cauchies
  • 29 décembre 2005 adhésion de Wambaix
  • 1er janvier 2009 adhésion d'Iwuy
  • 1er janvier 2012 adhésion d'Esnes
  • 1er janvier 2013 adhésion de Boursies, Crèvecœur-sur-l'Escaut, Doignies, Honnecourt-sur-Escaut, Lesdain, Les Rues-des-Vignes, Mœuvres et Villers-Guislain
  • 1er janvier 2014 les communautés de communes de Sensescaut et de l'Ouest Cambrésis rejoignent la communauté d'agglomération.

La multiplication des regroupements, l'existence de communes isolées, les modes de financements inégaux ont conduit les pouvoirs publics à mettre à plat la carte des intercommunalités.

La loi du 16 décembre 2010 pose le principe de l'établissement d'un schéma départemental de coopération intercommunale. Le document vise à rationaliser les périmètres des EPCI et des syndicats mixtes.

Au regard de ce mouvement de regroupement, la communauté de communes de la Vacquerie fusionne avec la communauté d'agglomération le 1er janvier 2017, ce qui porte à 55 le nombre de communes membres.

Forte d'une population de près de 85 000 habitants et d'un tissu économique diversifié, la CAC, dans le cadre de ses compétences a multiplié les initiatives pour faire de son territoire une terre de dynamisme et de qualité de vie.

Un territoire au coeur des grands axes

A proximité des aéroports internationaux Lille-Lesquin, Bruxelles-Zaventem et Paris-Charles de Gaulle, Charleroi

  • à 30 km de la gare TGV d'Arras
  • a 43 min de la gare TGV Haute-Picardie
  • à 45 min de Lille
  • à 2h de Paris
  • à 1h30 de Bruxelles
  • à 3h30 de Londres
  • au coeur du futur tracé du canal Seine-Nord - Europe et de la plateforme multimodale Cambrai-Marquion

En effet, notre territoire bénéficie de 11 parcs d'activitésrépartis sur environ 320 km².

Le parc d'activités Actipôle de l'A2 (160 hectares) est quasi complet : des entreprises importantes, comme notamment Fleury Michon, Lenglet Imprimerie, Royal Canin, C-log, Columbia et Lidl, récemment Houtch ont choisi de s'y installer. Elles représentent plus de 1 000 emplois.