Le budget 2017 a été voté. Budget inscrit cette année encore dans un contexte très contraint.

En effet, les baisses de dotation de l'Etat de plus de 800 000 € conjuguées à une baisse de la fiscalité des entreprises de plus de 300 000 € font suite aux baisses auxquelles la C.A.C. a dû faire face lors des précédents exercices budgétaires de 2015 et 2016.

Il a donc une nouvelle fois fallu chercher à optimiser la dépense publique.

La volonté politique étant de maintenir un niveau d'investissement conséquent pour notre territoire, permettant son développement en soutenant également l'activité des entreprises.

Les élus ont souhaité un investissement élevé puisque de 2016 à 2020, ce sont 24,5 millions qui seront dépensés pour assurer la continuité du développement de notre territoire à l'aube des grands projets que sont E-valley et Canal Seine-Nord Europe.

Il a donc une nouvelle fois fallu travailler sur les dépenses de fonctionnement.

Déjà en 2014, pour un budget de fonctionnement de 39 000 000 €, seuls 36 000 000 € avaient été exécutés et nous nous sommes fixés un coût de fonctionnement à hauteur de 34 000 000 €.

Ces dépenses de fonctionnement trouvent une large contrepartie par un reversement de fiscalités aux communes à hauteur de 10 000 000 €. Le coût des déchets ménagers est quant à lui porté à 7 000 000 € tandis que la masse salariale s'élève à 5 000 000 €. C'est donc sur les frais de gestion courante que l'optimisation de la dépense publique s'est appliquée.