Et si les plus grands récits de la littérature pouvaient s'incarner ? Ilann Vogt, artiste tisserand, en a fait des œuvres de papier. Découpés, puis tissés, les récits prennent vie. Entrée libre.

Ilann Vogt  est né en 1986, il vit et travaille en Bretagne.

Issu d'un parcours en Arts appliqués ainsi que d'une éducation littéraire, c'est à l'âge de 24 ans qu'il commence à pratiquer un art à la jonction de tout son parcours : tisser des livres. Cette pratique artisanale donne corps aux imaginaires présents dans les livres. Ainsi du Dormeur du Val de Rimbaud, à A la recherche du temps perdu de Proust, en passant par Joyce, Pouchkine, Kafka, Perros... Il vise à créer une bibliothèque de la littérature mondiale par des corps, des objets de tissu de papier.  Artiste invité dans le cadre du CLEA de la Communauté d'agglomération de Cambrai, le Labo propose via cette exposition de retracer sa démarche et vous invite à vous perdre dans les quelques lignes des récits découpés.