310 hectares au service du développement durable, des loisirs et d’une ambition pour le Cambrésis

Bénéficiant d’une situation privilégiée, l’ex-aérodrome de Cambrai Niergnies, d’environ 310 ha, est situé en majeure partie sur les communes de Niergnies et Séranvillers-Forenville et dans une moindre mesure sur Crévecoeur sur Escaut. Implanté sur un plateau, il se trouve à 5 Km du centre ville de Cambrai.

Le site est longé par la RD960 à l’est, la RD 76 à l’ouest  et par le contournement sud de Cambrai qui permet de rejoindre rapidement les principaux axes routiers et autoroutiers.

Le 11 juillet 2011 la CAC a fait l’acquisition de cet espace qui a fait l’objet d’une dépollution pyrotechnique, afin d’y faire un site voué aux loisirs aériens, golfiques, à la renaturation par un espace préservé pour la faune et la flore, et à l’essor des énergies renouvelables. Il s’inscrit dans un contexte de la requalification de l’ex base aérienne 103 et de son devenir, de la construction du canal Seine Nord Europe et de la réalisation de la plateforme Cambrai-Marquion, du développement du parc d’activités d’Iwuy.

L’ambition des élus aujourd’hui réside dans un objectif de reconquête d’une friche militaire pour tendre vers une stratégie novatrice et restitution aménagée du site originel, en mettant en valeur la relation privilégiée à l’environnement, au paysage rural et au développement durable.

 Dans ce cadre, le site est divisé en plusieurs espaces :

  • 55 ha pour la réalisation d’un golf de 18 trous,
  • 80 ha consacrés à la construction d’un parc photovoltaïque
  • 45 ha réservés à la protection de la faune et de la flore (gestion confiée à la Ligue de Protection des Oiseaux - LPO)
  • Le reste étant largement dévolu aux loisirs aériens

A ce jour, les 9 premiers trous du golf ont été réalisés. Ils livrent déjà un parcours intéressant et technique s’inscrivant sur un plateau éventé dans un paysage de type open-field.

Par ailleurs, la société Sun’R exploite le parc photovoltaöque qui comporte 35 000 panneaux solaires sur une surface de 15 ha qui produiront 10 Mégawatt d'électricité par an. Ce parc en fait le plus grans de la Région Hauts de France raccordé au réseau.

La CAC a la volonté de faire de ce site remarquable un espace de loisirs conciliant le développement économique, l’aéronautique, le golf, l’énergie solaire et la préservation des espaces naturels.

Historique
1935 : Inauguration de l’aérodrome
1936 : Escale officielle de la ligne postale « Air Bleu »
1939 : L’aérodrome devient militaire
1940 : Les allemands investissent la base
1944 : Libération de la base
1960 : Projet d’une base pour l’OTAN, abandonné, quand la France se retire de l’organisation. Sous l’autorité de l’armée de l’Air, le site devient base de secours d’Epinoy.
Juillet 2011 : Acquisition des terrains par la CAC